Marathon de la belle endormie bordelaise !

23 avril 2015 - 17:28

Un marathon nocturne ! le concept n'est pas nouveau ,il existe depuis plusieurs années à Bilbao, Singapour ou au Luxembourg. C'est ainsi que Bordeaux a  renoué avec l’épreuve emblématique de la course à pieds , après 13 ans de disette sportive de masse (dernier marathon en 2002). Ils étaient 18 000 sur l’ensemble des courses au programme dont 7000 sur le Marathon à battre le pavé bordelais. Dans des conditions météorologiques très difficiles notamment sous la pluie, ils ont pu découvrir le site Bordeaux-Port de la Lune classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, traverser Pessac, Mérignac, Talence et les vignobles de Château Pape Clément et Château Picque Caillou et rejoindre l’arrivée place de la Bourse.  Au terme de cette course nocturne, courue sous des trombes d'eau, c'est le Britannique Jacek Cieluszecki qui s'est imposé en 2h32'50" et chez les dames Gwenn Droisier en 3h 6'14".

Chez Azzurro, Sonia finit sa course à la 2322 ème place en 3h59'37 "  parmis  5608 finishers; elle s’élançait sur son dixième marathon!!!

Les nouveaux 42,195 kilomètres des bords de Garonne disposaient de tous les ingrédients pour devenir un grand cru classé, mais c'etait sans compter les nombreux couacs.Le parcours était mal éclairé par endroits, les rues trop étroites, le ravitaillement trop faible, le chrono défectueux. Bref, une première édition nocturne pas franchement convaincante.

Voici le récit de Sonia:"Je suis déçue par ce marathon, comme beaucoup de marathoniens. Il y avait beaucoup trop de monde sur les différentes courses à des allures très différentes (certainement dut à un doublé semi et marathon). Le parcours était glissant, mais aussi boueux dans les châteaux, et dépourvu d’éclairages. Au 33 ème , j’étais sur une moyenne de 11 km/h , mais sur ses derniers kilomètres les coureurs des autres courses faisaient barrière, ce qui m'a fait ralentir. Je suis malgré tout contente de ne pas m’être blessée et d'avoir eu le soutien du club. Et surtout je remercie Anatole, pour ses entrainements qui vont porter leurs fruits."

 

 

 

Commentaires